Pour marquer le 50e anniversaire d’Expo 67, le Musée d’art contemporain de Montréal organise À la recherche d’Expo 67, une importante exposition de nouvelles œuvres d’artistes québécois et canadiens qui s’inspirent d’Expo 67.

Expo 67 a représenté le cœur et l’aboutissement des célébrations du Centenaire du Canada, et ses répercussions sur la psyché montréalaise, québécoise et canadienne sont immenses. Bien qu’Expo 67 rayonne largement dans la mémoire collective, ce qui fait d’elle un moment exceptionnel — la liberté créatrice offerte aux artistes, architectes et designers d’expérimenter avec de nouvelles formes et des technologies de pointe, et l’incroyable diversité de la production culturelle — demeure relativement inconnu. Cette exposition majeure emprunte les avenues les plus novatrices, expérimentales et influentes de l’événement originel et leurs ramifications sociales, politiques et culturelles.

À la recherche d’Expo 67 offre aux artistes l’occasion de fouiller ce terreau fertile pour produire des œuvres qui trouveront écho auprès du public actuel. L’exposition comprend 19 œuvres d’artistes québécois et canadiens, dont 16 nouvelles créations qui se veulent un dialogue avec l’esprit de 1967, défiant certaines de ses présomptions sous-jacentes tout en mettant en valeur son indéniable inventivité. Les artistes n’ont aucune expérience directe d’Expo 67 et prennent appui sur l’idée d’explorer les résonances entre ce qu’a été Expo 67 et ce qu’il en reste en 2017. Les projets portent, entre autres, sur le pavillon du Canada (l’Arbre du peuple, le Centre d’arts des enfants et le Katimavik), le pavillon du Québec, les pavillons de la France, des Indiens du Canada et celui des États-Unis d’Amérique, le Kaléidoscope, ainsi que sur les riches expérimentations sonores de 1967 et enfin, sur l’histoire et l’état actuel du site.

L’exposition se déploie sur trois fronts : la création de nouvelles œuvres ; la recréation d’œuvres de 1967 avec les technologies d’aujourd’hui ; l’activation de contenus d’archives.

Les artistes créant de nouvelles œuvres sont :

  • Jean-Pierre Aubé
  • Marie-Claire Blais et Pascal Grandmaison
  • Simon Boudvin
  • Stéphane Gilot
  • Geronimo Inutiq
  • Leisure (Meredith Carruthers et Susannah Wesley)
  • Emmanuelle Léonard
  • Duane Linklater
  • Caroline Martel
  • David Ritter et Kathleen Ritter
  • David K. Ross
  • Chris Salter
  • Cheryl Sim
  • Charles Stankievech
  • Krista Belle Stewart
  • Althea Thauberger.

À cela s’ajoutent des œuvres existantes de:

  • Jacqueline Hoàng Nguyễn
  • Mark Ruwedel
  • Phil Hoffman et Eva Kolcze.

Une publication bilingue est prévue au printemps 2018, coproduite par le MAC et les Presses universitaires McGill-Queen’s (MQUP). La publication rassemblera des textes de chercheurs invités, un essai des co-commissaires au sujet de l’exposition, de la documentation pertinente, les points de vue des artistes sur leur processus créatif et du matériel d’archives. Alors que l’exposition propose des œuvres contemporaines, la publication explore les thèmes adjacents de la commémoration, du nationalisme et de la culture, en plus d’approfondir l’étude du processus de recherche d’archives dont se sont nourries plusieurs des œuvres contemporaines.

L’exposition est organisée avec le soutien de CINEMAexpo67, de l’Université Concordia, du Milieux Institute for Arts, Culture and Technology, de Hexagram, de la Cinémathèque québécoise, de la Place des Arts, des Archives de la Ville de Montréal, de l’Office national du film du Canada, du Musée des beaux-arts du Canada, de Bibliothèque et Archives Canada et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

L’exposition s’inscrit dans la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal et d’Expo 67 – 50 ans plus tard.

À noter : Thinking Out Loud (Université Concordia) rend disponibles sur son site des entrevues réalisées par Monika Kin Gagnon avec des artistes contemporains, au sujet d’Expo 67
Écouter les entrevues ou télécharger les podcats