La recherche de l’abstraction a de toute évidence marqué les développements de l’esthétique contemporaine au Québec et au Canada. Avec la nouvelle exposition intitulée La Question de l’abstraction, rassemblant une centaine d’oeuvres réalisées entre 1939 et aujourd’hui, le Musée poursuit le réexamen de la quête qu’ont menée, depuis le début des années 1940, de manière profondément originale et en synchronie avec les grands mouvements internationaux, les artistes de l’école de Montréal.

La particularité de cette exposition, à la fois historique et thématique, réside dans la possibilité de proposer un corpus multidisciplinaire (peinture, sculpture, dessin, photographie et vidéo), illustrant le spectre élargi des ramifications plastiques reliées à l’expression de l’abstraction. Le vaste panorama ainsi délimité, s’étendant sur sept décennies (1940-2010), privilégie le volet québécois de la Collection, en signalant toutefois, de manière ponctuelle, des rapports pertinents avec la scène canadienne et internationale. L’articulation en segments chronologiques de l’approche thématique met en lumière de manière immédiate la diversité et la complexité des oeuvres.